LA SURVEILLANCE DES TENDANCES DU MOTEUR : VOTRE PT6A VOUS PARLE

Par le service client de P&WC
11 déc. 2018 | | 4 min DE LECTURE

La surveillance des tendances du moteur assure des avantages pour les exploitants de PT6A, qu’elle consiste à enregistrer et à saisir manuellement des données ou à utiliser les services numériques automatisés d’entretien.

LE JEU EN VAUT LA CHANDELLE

Rob Winchcomb, gestionnaire, Service client, PT6A, est le premier à reconnaître qu’effectuer manuellement la surveillance des tendances du moteur (ECTM) s’avère laborieux.

Il faut en effet consigner les données essentielles relatives au moteur et à l’appareil à un moment précis de chaque vol, lorsque l’avion atteint une vitesse de croisière stable. Une fois l’avion au sol, il faut ensuite saisir les données récoltées dans un ordinateur, avant de les envoyer à la société d’analyse qui les comparera aux résultats des précédents vols.

Certains exploitants, déjà suffisamment occupés durant un vol, perçoivent ces tâches supplémentaires comme un fardeau inutile. Voilà pourquoi Rob se fait toujours demander par ses clients : « Qu’est-ce que j’y gagne? »

Il leur répond la même chose depuis 25 ans : « L’ECTM favorise la disponibilité technique du moteur, minimise ses coûts d’exploitation et offre une tranquillité d’esprit. »

Rob prêche par l’exemple. Avant d’entrer chez P&WC il y a 30 ans, il était à la place de ses clients actuels. Il a débuté sa carrière en aviation à titre d’employé du Royal Flying Doctor Service et auprès d’autres transporteurs régionaux australiens. À cette époque, il était déjà un fervent partisan de l’enregistrement et de l’utilisation des données de l’état du moteur, et ce, malgré l’aspect fastidieux de ces tâches : il devait effectivement saisir les valeurs tendancielles sur une calculatrice Texas Instruments et tracer à la main ses propres graphiques d’ECTM.

Array

Rob Winchcomb, en 1988, lors de l'inspection de la partie chaude d'un moteur PT6A

Avec le temps, tout moteur présente des signes d’usure naturelle. Ça ne se voit pas, mais c’est inévitable. Un moteur présente aussi un grand nombre de pièces mobiles. Comment surveiller toutes ces pièces et garder la trace des changements? Grâce à l’ECTM. J’encourage systématiquement cette pratique, bien qu’elle exige un léger surcroît de travail. 

Rob Winchcomb, gestionnaire, Service client, PT6A

QUELQUES EFFORTS, DE NOMBREUX AVANTAGES

« Les moteurs PT6A sont très fiables d’une inspection à l’autre, mais pourquoi ne pas aller encore un cran plus haut? L’ECTM vous permet d’optimiser le rendement et la planification de l’entretien, explique Rob. Les avantages l’emportent largement sur les coûts. »

En analysant des paramètres comme la puissance, la vitesse et le débit carburant d’un vol à l’autre, l’ECTM peut déceler de subtils changements de rendement du moteur. Selon les résultats de l’analyse, CAMP Systems, le partenaire de P&WC pour la surveillance de l’état du moteur, informera l’exploitant et l’équipe d’entretien des mesures à prendre, le cas échéant.

Une hausse soudaine de température de 10 degrés dépend-elle simplement du remplacement d’un ensemble d’injecteurs de carburant? Une augmentation du facteur de charge est-il dû à une fuite d’air excessive de la cabine plutôt qu’à un problème lié au moteur lui-même? Avez-vous besoin de vérifier l’état du compresseur? L’ECTM répondra à toutes ces questions.

Ces informations détaillées sur le rendement du moteur signifient que les problèmes peuvent être détectés et résolus avant qu’ils ne deviennent des réparations coûteuses et n’affectent le fonctionnement du moteur. Elles rendent aussi les choses plus faciles pour les exploitants de PT6A qui doivent faire des inspections des sections chaudes. Tout cela se traduit par une meilleure planification de l’entretien, une réduction des coûts et une disponibilité technique accrue des appareils.

La plupart de mes clients de PT6A sont des exploitants indépendants. Pour eux, le pire scénario est de se retrouver du jour au lendemain avec un avion au sol en raison d’un événement d’entretien imprévu. Lorsqu’un de vos appareils effectue des vols vers un endroit aussi reculé que l’Outback australien, c’est indispensable de pouvoir compter sur votre moteur en tout temps. 

Rob Winchcomb, gestionnaire, Service client, PT6A

L’avantage se révélera également financier en cas de revente d’un appareil usagé. Un exploitant ayant régulièrement eu recours à l’ECTM sera en mesure de prouver aux acheteurs potentiels que le moteur est bien entretenu. Ces derniers se sentiront en confiance et la valeur de revente de l’appareil s’en trouvera augmentée.

LA SOLUTION FASTMC OFFRE UNE ECTM AUTOMATISÉE ET PLUS ENCORE

À l’heure actuelle, de nombreux exploitants peuvent profiter de tous les avantages de l’ECTM sans inconvénients grâce à la solution FASTMC de P&WC pour la gestion proactive de l’état du moteur.

Offerte sur un nombre croissant de plateformes PT6A, la solution FAST recueille, analyse et transmet sans fil un vaste éventail de données relatives au moteur et à l’appareil après chaque vol, fournissant directement à l’exploitant des alertes détaillées et personnalisées ainsi qu’un suivi des tendances dans les minutes suivant l’arrêt du moteur.

J’aimerais que tous nos clients adoptent FAST, mais la solution n’est pas encore proposée sur certains vieux appareils. Les exploitants peuvent consulter nos solutions de diagnostic afin de déterminer laquelle leur convient le mieux pour recueillir les bonnes données au bon moment. 

Rob Winchcomb, gestionnaire, Service client, PT6A

« J’aurais aimé disposer de cette technologie il y a 30 ans, ajoute Rob. Elle est à des années-lumière de ce que nous faisions à l’époque et elle ne cesse d’évoluer. »

La solution FAST ne simplifie pas seulement la vie des exploitants grâce à l’automatisation, elle promet aussi de nouvelles fonctionnalités améliorées pour l’avenir. L’entreprise envisage par exemple de proposer prochainement la technologie de surveillance de la vibration de l’hélice FAST – déjà offerte sur les aéronefs régionaux à turbopropulseurs – pour les appareils propulsés par le PT6A. Une raison supplémentaire pour les clients de choisir cette solution, selon Rob.

Array

 

Mais en fin de compte, que l’on se serve d’un papier et d’un crayon ou de solutions numériques de pointe, l’essentiel est d’effectuer l’ECTM. « Lorsque je parle de FAST à des clients, je leur vends non pas le matériel, mais la valeur ajoutée que représente l’ECTM automatisée pour leurs activités et la valeur de leurs actifs », conclut Rob.

Rob a également aidé des clients du PT6A à maîtriser l’art du réglage de moteurs en livrant ses instructions détaillées dans une vidéo. Cliquez ici pour en savoir plus.