TOUT SAVOIR SUR LE NETTOYAGE DU MOTEUR D’HÉLICOPTÈRE

Par le service client de P&WC
31 mars. 2019 | | 3 min DE LECTURE

Plusieurs types de lavage permettent d’optimiser le rendement d’un moteur d’hélicoptère et de réduire la corrosion. Explications de notre spécialiste des turbomoteurs.

1. POURQUOI EFFECTUER LE NETTOYAGE DU MOTEUR?

Au fil du temps, les moteurs d’hélicoptère sont contaminés par des particules comme la poussière, l’huile, le sable et le sel. Ces particules pénètrent dans le compresseur, dont elles encrassent les composants, réduisant ainsi leur efficacité aérodynamique.

« Le moteur se met alors à accélérer pour compenser la baisse d’efficacité du compresseur et il consomme davantage de carburant », explique Pat DiRico, Ingénierie du Service client, Turbomoteurs, P&WC.

Un compresseur sale entraîne une accélération et une surchauffe du moteur, ce qui se traduit par une consommation de carburant accrue et une usure prématurée de la partie chaude.

Pat DiRico, Ingénierie du Service client, Turbomoteurs, P&WC

Les moteurs dont les cycles sont comptabilisés de façon automatique afficheront une augmentation inhabituelle du nombre de cycles. Le système de contrôle électronique se base, en effet, sur la vitesse et la température du moteur pour déterminer ce nombre.

Le nettoyage constitue une manière pratique et économique de maintenir l’efficacité du compresseur ainsi qu’une faible consommation de carburant. Il permet aussi de diminuer la corrosion due à la sulfuration, d’accroître l’intervalle entre les déposes, d’augmenter la durée de vie des pièces de la partie chaude, de rétablir les écarts normaux de température des turbines et de réduire la consommation de composants à fatigue oligocyclique.

Array

Un moteur d'hélicoptère en plein nettoyage pour rétablir la performance et réduire les possibilités de corrosion.

2. QUAND PROCÉDER AU NETTOYAGE?

Il est conseillé de procéder à des nettoyages réguliers pour conserver le moteur dans une condition optimale. Le manuel d’entretien du moteur indique les intervalles à respecter entre chaque type de lavage. Pat souligne néanmoins qu’il s’agit du minimum recommandé et que ces nettoyages peuvent s’avérer insuffisants.

P&WC conseille de planifier les lavages en fonction de votre expérience de terrain. Vous pourriez en augmenter la fréquence, particulièrement si vous constatez une baisse trop importante du rendement du moteur entre deux nettoyages planifiés. Dans le doute, mieux vaut laver plus souvent.

Pat DiRico, Ingénierie du Service client, Turbomoteurs, P&WC

Dans le passé, de puissants détergents étaient utilisés pour nettoyer le moteur. Aujourd’hui, en raison de nouvelles normes en matière de santé, de sécurité et d’environnement, les savons sont plus doux. Il va sans dire qu’il est préférable d’effectuer de fréquents lavages au savon plutôt que d’attendre que la poussière s’accumule dans le compresseur. « En un mot, il est plus simple de garder le compresseur propre plutôt que de le nettoyer une fois qu’il est sale », note Pat.

Si vous avez des questions concernant la manière d’optimiser votre calendrier de nettoyage du moteur, communiquez avec votre représentant sur place P&WC ou avec le Centre Priorité clients.

Array

 

3. QUEL TYPE DE NETTOYAGE CHOISIR?

Il en existe quatre types : le dessalage (rinçage) du moteur, le lavage du compresseur visant à améliorer son rendement, le lavage de la turbine de compresseur et, enfin, le lavage de l’extérieur du moteur.

On procède au dessalage à l’aide d’une solution d’eau afin de rincer la saleté et les dépôts de sel présents dans le compresseur et à proximité du circuit des gaz.

Pour minimiser les impacts sur les activités de vol, P&WC offre depuis peu la possibilité d’effectuer le dessalage sur un moteur chaud dès son arrêt, tant que vous utilisez de l’eau distillée ou déminéralisée.

Pat DiRico, Ingénierie du Service client, Turbomoteurs, P&WC

Le lavage du compresseur visant à améliorer son rendement rétablit l’efficacité d’un compresseur sale au moyen d’un nettoyage à l’eau savonneuse.

Le lavage de la turbine de compresseur consiste à éliminer le sel ou des contaminants sur la turbine de compresseur à l’aide d’une solution aqueuse et, généralement, d’un outil de nettoyage. Ce lavage permet de réduire l’apparition de corrosion due à la sulfuration sur les aubes de la turbine. On peut, en outre, procéder à ce lavage sur un moteur chaud dès son arrêt, à condition d’utiliser pour ce faire de l’eau distillée ou déminéralisée.

La même eau savonneuse utilisée pour le lavage du compresseur peut servir à nettoyer l’extérieur du moteur si celui-ci est sale. Ce nettoyage dessalera l’extérieur et éliminera toute accumulation de matières corrosives.

Après tout nettoyage, veillez à accélérer le séchage du moteur en faisant un essai au sol. Vous empêcherez ainsi l’eau de stagner dans le moteur et de provoquer de la corrosion.

Pat DiRico, Ingénierie du Service client, Turbomoteurs, P&WC

Découvrez d’autres conseils de nos experts visant à optimiser le rendement des moteurs d’hélicoptères dans notre article intitulé Protéger votre turbomoteur contre les particules.