UNE SOLUTION NUMÉRIQUE D’ENTRETIEN POUR LE SECTEUR AGRICOLE

Par le service client de P&WC
26 nov. 2018 | | 3 min DE LECTURE

Les solutions numériques de gestion de l’état moteur de P&WC optimisent le rendement des exploitants agricoles et minimisent les coûts d’entretien. Une femme aguerrie de l’industrie en expose les avantages pour son entreprise.

UNE PRIORITÉ : L’ENTRETIEN

« Je suis très exigeante en matière d’entretien du moteur », affirme Brenda Watts, propriétaire de K & P Flying Service.

À juste titre.

L’entreprise de Brenda dispose d’un seul avion, le 602 d’Air Tractor, propulsé par un moteur PT6A-65AG. L’appareil assure des services d’épandage de produits destinés aux fermes cultivant notamment du riz, du soja, du maïs et du coton sur une bande de 50 kilomètres de la région du Delta dans l’État de l’Arkansas.

Pendant la saison d’épandage, soit de janvier à octobre, l’appareil piloté par Don Glasscock, collaborateur de longue date de Brenda, accumule généralement jusqu’à 850 heures de vol.

Si l’appareil est immobilisé au sol, les affaires cessent aussitôt. Le bon fonctionnement et la disponibilité du moteur s’avèrent donc essentiels. Brenda assure la maintenance de son appareil avec zèle et procède à l’entretien des injecteurs plus souvent que nécessaire. En 2016, elle a adopté la solution de suivi des tendances ADAS de P&WC et elle prévoit opter ensuite pour la solution FASTMC, certifiée plus tôt cette année pour les appareils Air Tractor.

Voilà qui s’est révélé une sage décision.

RÉDUIRE LE BESOIN D’INTERVENTIONS MAJEURES

La solution FAST de P&WC recueille, analyse et transmet toutes les données de vol selon des paramètres incontournables du moteur et de l’appareil, et ce, dans les minutes suivant l’arrêt du moteur. Les exploitants peuvent donc maximiser la disponibilité technique de l’appareil, optimiser la planification de son entretien et en réduire les coûts d’exploitation.

Sur les appareils pour lesquels la solution FAST n’est pas encore homologuée, le système de suivi des tendances ADAS (installé sur l’appareil de Brenda) constitue une option efficace. ADAS enregistre des données relatives à certains paramètres du moteur après chaque vol et les transmet automatiquement au programme informatisé de maintenance des avions (CAMP) de P&WC à des fins d’analyse. Les données sont ensuite envoyées par courriel à l’exploitant, qui dispose alors de renseignements pratiques concernant l’état du moteur dans les 24 heures suivant le vol.

Grâce aux renseignements fournis par son système de suivi des tendances, Brenda est en mesure de planifier plus facilement l’entretien de son appareil; elle a d’ailleurs constaté une baisse de ses coûts d’exploitation. La preuve, au terme de cette saison et pour la première fois en 21 ans au sein de l’industrie de l’épandage aérien, elle ne fera pas effectuer l’inspection de la partie chaude (HSI) de son moteur.

Array

 

Brenda mentionne qu’elle a toujours annuellement procédé à une HSI afin de s’assurer que le moteur était prêt à fonctionner correctement au début de la saison suivante. Cette année, toutefois, les résultats du suivi numérique de l’état du moteur et de l’endoscopie ont rendu la HSI non nécessaire.

Si je ne suis pas obligée de faire l’inspection de la partie chaude, c’est merveilleux. J’économise de l’argent, et c’est un point qui compte.

Brenda Watts, propriétaire, K & P Flying Service

Brenda aime disposer de renseignements détaillés concernant l’état du moteur. « Savoir ce qui se passe à l’intérieur [du moteur] et dans le cockpit, c’est avantageux », observe-t-elle.

Parallèlement aux données de la jauge fournies par le pilote, Brenda utilise les données sur les tendances, qui lui permettent par exemple de savoir si le moteur fonctionne à son rendement maximal. Surveiller le rendement du moteur facilite l’entretien préventif.

Le suivi numérique des tendances me permet de régler un problème avant même qu’il surgisse.

Brenda Watts, propriétaire, K & P Flying Service

MONTRER L’EXEMPLE

Il n’a pas été difficile d’apprendre à maîtriser cette technologie. Après avoir installé le système de suivi des tendances sur l’appareil 602 d’Air Tractor de Brenda, P&WC a donné à celle-ci une formation personnalisée. Elle sait désormais comment obtenir et interpréter les données.

L’enthousiasme de Brenda à tirer parti de la technologie témoigne de sa personnalité positive de type « je peux le faire ». Même si l’entreprise doit son nom à Kelly et à Phil, son fils et son ex-mari, Brenda est aujourd’hui seule à tenir les commandes de K & P Flying Service. Elle s’occupe d’à peu près tout, sauf du pilotage.

Dans un domaine où les femmes propriétaires sont peu nombreuses, Brenda a quelque chose d’unique. Elle a également fait œuvre de pionnière en 2016, année où elle est devenue la première femme à présider la National Agricultural Aviation Association (NAAA).

J’espère inspirer d’autres femmes. Lorsque j’étais présidente de la NAAA, je m’exprimais devant des groupes de femmes et je leur racontais mon histoire. Je leur disais que tout n’est pas toujours facile, mais qu’on peut atteindre nos buts à force de détermination.

Brenda Watts, propriétaire, K & P Flying Service

Outre FAST et ADAS, P&WC a conçu une gamme de solutions de diagnostics et de pronostics pour répondre à la diversité des besoins de ses clients. Les exploitants peuvent avoir recours aux données afin notamment de planifier leur entretien, d’améliorer le rendement de leurs appareils et de résoudre les problèmes. Apprenez-en davantage sur les 4 leviers de croissance FAST pour applications aériennes.